Développer son potentiel hétérosexuel ?

Développer son potentiel hétérosexuel ?

Des sessions de formation prévues à l’église Notre-Dame-des-Champs de Repentigny ont récemment causé une levée de boucliers sur Internet. Intitulées Aider mon enfant à développer son potentiel hétérosexuel, elles visent à épauler des parents confus face à l’orientation sexuelle de leur enfant… et à remettre en question l’homosexualité.

Mais des trois séances prévues, une seule aura finalement eu lieu (le 26 octobre), puisque celles des 9 novembre et 7 décembre ont été annulées suite aux nombreuses protestations.

Cette histoire a été alimentée par Patrick Lagacé au journal La Presse qui parlait de Michel Lizotte, le conférencier, dans un article publié le 30 octobre. Deux jours plus tôt, un groupe opposé à ces sessions s’était formé sur Facebook, et plusieurs blogueurs ont dénoncé le prêtre Christian Lépine et le conférencier Lizotte pour la tenue de ces sessions.

Exemple 1
Exemple 2

Même le curé Gravel a pris position sur l’affaire, la mettant ainsi encore plus en évidence.

Éclaboussée
L’Église catholique est doublement éclaboussée dans cette affaire.

Tout d’abord, parce que le curé de Notre-Dame-des-Champs, l’abbé Christian Lépine, est également professeur au Grand Séminaire de Montréal. Il n’en fallait pas plus à plusieurs internautes pour immédiatement relancer le débat sur la formation des prêtres. Après tout, c’est lui qui avait donné son accord à la tenu de ces séances.

Ensuite, par qu’il a fallu encore moins de temps à ces mêmes internautes pour suivre la trace de Michel Lizotte jusqu’au www.ecdq.tv, le site multimédia pastoral du diocèse de Québec. M. Lizotte anime d’ailleurs l’émission de télévision Lumière du Monde, produite par le diocèse et diffusée à Vox et à Télévision Sel et Lumière. L’émission du 13 avril 2009 consacrait 12 minutes à un reportage réalisé par Michel Lizotte qui s’intitule Homoxesuel un jour… homosexuel toujours ? La controverse entourant les positions de M. Lizotte rejaillissent ainsi sur le diocèse de Québec et sur la personne du cardinal Ouellet.

Cependant, le diocèse de Québec a confirmé à Crayon et goupillon que l’affaire n’avait pas attiré de plainte au diocèse, et que le poste de M. Lizotte en tant que collaborateur du service des communications du diocèse n’était pas remis en cause. ECDQ.tv avait toutefois déjà retiré les vidéos controversées depuis un bon moment.

Finalement, le journal Hebdo Rive Nord a publié hier un article dans lequel l’abbé Lépine apporte quelques précisions. Il confirme notamment que les participants se comptaient sur les doigts d’une seule main, ce qui a eu une influence sur l’annulation des autres séances.