Halifax et Yarmouth : vers une fusion

Halifax et Yarmouth : vers une fusion

L’archidiocèse d’Halifax et le diocèse de Yarmouth en Nouvelle-Écosse pourraient à nouveau ne faire qu’un. Officiellement, il n’en est pas encore question. Mais l’idée d’une fusion fait son chemin parmi les administrations des deux diocèses.

Le diocèse de Yarmouth a été érigé en 1953 à partir du territoire de l’archidiocèse d’Halifax. À l’époque, c’était notamment une manière d’éviter des querelles linguistiques entre les Acadiens francophones et la population catholique anglophone d’Halifax.

Mais aujourd’hui, la situation est loin d’être la même.

Tout d’abord, le siège épiscopal de Yarmouth est vacant depuis presque 10 ans. Après le départ en 2001 de Mgr James Wingle pour St. Catharines en Ontario, la gouvernance a été assurée par Mgr Terrence Prendergast, aujourd’hui archevêque d’Ottawa, avant de l’être par Mgr Anthony Mancini, actuellement à Halifax. Autrement dit, le diocèse est en partie géré par Halifax depuis 2002 sans que cela ne pose de réel problème.

Ensuite, les relations entre les francophones et les anglophones sont nettement meilleures que dans les années 50. Par ailleurs, le diocèse de Yarmouth a vu sa population catholique et ses ressources financières diminuer au cours des dernières années. Une fusion avec Halifax pourrait apporter un soutien non négligeable aux catholiques de Yarmouth.

Enfin, le diocèse de Yarmouth fait présentement face à trois poursuites judiciaires concernant de présumés abus sexuels commis par trois prêtres aujourd’hui décédés. En cas de jugements favorables aux présumées victimes, le diocèse pourrait devoir payer de lourds montants et hypothéquer son action pastorale.

Pour toutes ces raisons, la possibilité d’une fusion n’étonne pas les Néo-écossais.

Malgré la confirmation de la part du diocèse de Yarmouth qu’il y a bel et bien des discussions à cet effet, il est encore impossible de prévoir quand une telle fusion pourrait avoir lieu.