Top 5 ! Février 2010

Top 5 ! Février 2010

Voici le top 5 des nouvelles religieuses du mois de février 2010 qui se démarquent par leur impact au Québec.

5 – Colloque sur les Églises vertes
Le premier colloque sur les Églises vertes dans la province se tenait le 9 février. Cette rencontre œcuménique a rassemblé environ 150 personnes à l’église Saint-Charles, à Montréal. Définitivement tendance, l’activité avait pour objectif de sensibiliser les Églises à la « protection de la création ». L’impact réel de l’événement reste encore à démontrer, mais les médias du Québec lui ont accordé une place de choix.

4 – Modifications prévues au régime pédagogique
Le 3 février, la ministre de l’Éducation, Michelle Courchesne, publiait son intention d’apporter des modifications au régime pédagogique des écoles du Québec. Cette décision a été dénoncée comme étant une mesure pour se concilier les écoles orthodoxes juives hors-la-loi et enfin les rendre légales. Si les modifications sont acceptées, la liste des congés scolaires obligatoires disparaîtra. Le hic, c’est que les évêques catholiques du Québec y ont perçu un danger pour les congés scolaires traditionnels des fêtes chrétiennes. Ils écriront à la ministre à ce propos en mars.

3 – Le débat sur la burqa
Était-ce bien nécessaire ? La burqa a soudainement été au cœur de l’actualité canadienne et québécoise en février, chacun y allant de son commentaire politique ou personnel au sujet du port de ce vêtement controversé. Alors que le débat s’intensifiait en Europe – notamment en France – force était de constater qu’au Québec, l’ampleur de la polémique est inversement proportionnelle au nombre de femmes qui le portent. Toutefois, le principal débat, autour du niqab, suivra en mars.

2 – La démolition de la façade de Saint-Vincent-de-Paul
Après des années d’hésitation, de piétinement et de querelles, la façade a été démolie. Crayon et goupillon y consacrait un article le 28 février dernier. Par ailleurs, cette superbe vidéo de David Gagnon illustre bien le processus.

1 – L’annonce de la canonisation du frère André
Entre joie et révolte, gloire et scepticisme, l’annonce de la canonisation du frère André par le pape Benoît XVI le 17 octobre constitue l’événement le plus marquant de l’actualité religieuse au cours du mois de février. Annoncée officiellement le 19 février, la rumeur circulait déjà depuis le 12. Alfred Bessette deviendra le premier saint masculin né au Canada.

***

Photo