Une neuvaine au-delà des attentes

Une neuvaine au-delà des attentes

La neuvaine à sainte Anne, qui a culminé avec la fête de la grand-mère de Jésus le 26 juillet à Sainte-Anne-de-Beaupré, a dépassé toutes les attentes du sanctuaire. Environ 30 000 personnes y sont passées cette journée-là. Les prédications en français de Mgr Gérald C. Lacroix, évêque auxiliaire de Québec, et du père Guy Desrochers en anglais, ont connu un retentissant succès.

« La neuvaine, on ne sait jamais comment ça va tourner. Mais cette année, on avait des conditions gagnantes », confie le recteur du sanctuaire, le père Guy Pilote.

En effet : aucun scandale, aucune alerte à la bombe comme l’an dernier, aucun soubresaut capricieux de la nature n’est venu ternir ce temps de ressourcement spirituel.

« Je pense que sainte Anne est loin d’être en régression, affirme le père Pilote. Quand on a l’occasion de rencontrer les gens, c’est là qu’on voit le travail qui se fait dans le coeur des personnes. »

Car Sainte-Anne-de-Beaupré est avant tout un lieu de ressourcement spirituel. Les pèlerins bénéficient désormais des améliorations apportées au site il y a deux ans à l’occasion du 350e anniversaire du lieu. La nouvelle fontaine, le parc, le musée : autant d’éléments renouvelés qui attirent, certes, mais qui n’éclipsent pas le principal événement qui fait courir les foules depuis des siècles : la neuvaine de prière. Cette année, le thème choisi était « Dieu tient parole, il te donnera l’eau vive ».

Des prédicateurs appréciés
Le prédicateur francophone, Mgr Lacroix, passait 45 minutes sur le terrain en compagnie des pèlerins et des visiteurs avant chaque célébration. Il était présent partout. Il lavait même la vaisselle avec des bénévoles et des malades le soir. Celui dont le nom circule pour succéder au cardinal Marc Ouellet à la barre de l’Église de Québec a cependant refusé de commenter ces rumeurs.

Toutefois, les curieux peuvent retourner regarder ses prédications du matin et du soir sur le site Internet du sanctuaire au www.ssadb.qc.ca. Les pères rédemptoristes ne savent pas encore s’ils éditeront un livre à partir des prédications de Mgr Lacroix, un peu à l’image des prédications de Gilles Routhier l’an dernier.

Cette année, les anglophones n’avaient qu’une prédication de la neuvaine par jour, contrairement à deux pour les francophones. Il faut dire que le père rédemptoriste Guy Desrochers, 54 ans, l’un des plus jeunes de sa communauté, est un homme fort occupé. Directeur de la Revue Sainte Anne, il est également supérieur de la communauté rédemptoriste internationale nouvellement établie à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Cette communauté internationale reflète en partie la diversité des pèlerins qui se sont rendus au sanctuaire à l’occasion de la neuvaine. Car même si la foule est encore composée à 75% de Québécois, et malgré les contrôles plus serrés à la frontière pour les Américains, les Italiens de Montréal, Toronto et New York sont de plus en plus nombreux. Les Haïtiens étaient également très présents cette année, de même que les peuples des Premières Nations.

Parmi les gardiens du sanctuaire, la communauté internationale se fait de plus en plus visible avec la présence de trois séminaristes et quatre prêtres vietnamiens, de même qu’un prêtre haïtien.

L’été n’est pas terminé
Habituellement, c’est plutôt désert à Sainte-Anne-de-Beaupré une fois que la neuvaine est terminée. Cependant, trois activités d’envergure viendront clore la saison estivale pour le sanctuaire.

Il y aura d’abord la messe d’adieu du cardinal Marc Ouellet à l’occasion de la fête de l’Assomption, le 15 août.

Ensuite, il y aura la Grande Fête de la Côte-de-Beaupré pendant la fin de semaine de la Fête du Travail entre le 3 et le 5 septembre. Mario Pelchat donnera un concert à l’intérieur de la basilique.

Enfin, une semaine plus tard se tiendra la Salon du livre religieux, un événement annuel qui risque d’être en partie marqué cette année par les difficultés financières des éditions Fides.

Audioguide
Par ailleurs, l’audioguide constitue l’une des grandes nouveautés cette année au sanctuaire. Les indivdus peuvent faire une visite commentée de la basilique à leur rythme. Le guide est disponible en quatre langues : français, anglais, italien et espagnol. La version française est bonifiée des commentaires supplémentaires du cardinal Marc Ouellet, de l’archevêque-émérite de Québec Mgr Maurice Couture, du recteur de la basilique, le père Guy Pilote, du peintre Marius Dubois et de l’homme-encyclopédie derrière l’Almanach Populaire Catholique, le père Samuel Baillargeon. 200 audioguides sont disponibles.