Influence croissante du Catholic Christian Outreach

Influence croissante du Catholic Christian Outreach

Présent sur les campus à travers le pays, son influence ne cesse de croître, tant au Québec qu’à l’extérieur du Canada. Pour discuter des défis qui s’offrent à lui, l’exécutif national du Catholic Christian Outreach (CCO) se réunissait les 25 et 26 août à Ottawa. Au menu : la gestion de la croissance.

Du recrutement à la formation, en passant par l’élaboration de stratégies à long terme, CCO chercher à accroître son influence. C’est qu’en 2010 l’organisation étend désormais ses activités à l’Université de Calgary et à l’Université Saint Mary’s, en Nouvelle-Écosse, après avoir fait une entrée remarquée sur le campus de l’Université Laval l’an dernier suite à l’invitation du cardinal Marc Ouellet. Ce « mouvement jeune et dynamique d’étudiants universitaires et de missionnaires laïcs » se donne pour objectif d’être présent auprès des jeunes des différents campus canadiens pour « proclamer le message de Jésus Christ de façon claire et simple ».

L’organisation a le bras long. Bien vue de l’ancien archevêque de Québec, elle n’a pas hésité, après une séance de repérage lors du Congrès eucharistique international en 2008, à venir tenter sa chance dans la Vieille Capitale. L’hiver dernier, l’organisme a pu utiliser son influence et son réseau de contacts pour inviter presque incognito le cardinal américain William Levada, nul autre que le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, à son gala annuel auquel le commun des mortel pouvait assister moyennant des frais de 125 $.

À travers le Canada, le personnel de CCO compte plus d’une cinquantaine de personnes. L’organisation peut notamment compter sur l’appui de l’archevêque d’Ottawa, Mgr Terrence Prendergast.

Au moment de la rentrée des classes, ils seront présents sur les campus, en offrant du popcorn aux étudiants et en leur proposant des activités pour l’année scolaire.

Le diocèse de Québec a réalisé une vidéo à ce sujet il y a quelques mois.