Raymond Gravel poursuit LifeSiteNews et Campagne Québec-Vie

Raymond Gravel poursuit LifeSiteNews et Campagne Québec-Vie

Le médiatique prêtre de Joliette, Raymond Gravel, intente une poursuite d’un demi-million $ au civil contre le site Internet LifeSiteNews.com et l’association Campagne Québec-Vie. L’ancien député bloquiste en a assez d’être traîné dans la boue par ces organismes.

La poursuite mentionne qu’ils le présentent « comme un prêtre dissident qui réprimande l’Église et qui est en faveur de l’avortement ».

Habitué au monde parfois rude des médias, l’abbé Raymond Gravel avait répliqué publiquement à la mi-juillet. Le prêtre du diocèse de Joliette dénonçait une « chasse aux sorcières » à son égard. Il affirmait être « dégoûté et écœuré » par les pratiques du populaire site Internet pro-vie.

« Les auteurs du site ne craignent pas d’utiliser le mensonge et les demi-vérités: on tronque mes textes d’opinion, on déforme mes propos, on sort une phrase de son contexte pour lui faire dire ce qu’elle ne dit pas et on invite les gens à me dénoncer auprès des autorités religieuses pour que je sois non seulement réprimandé, mais laïcisé et même excommunié », expliquait-il dans une lettre ouverte envoyée au journal Le Devoir.

Lifesitenews.com est un site pro-vie qui remporte un certain succès dans le Canada anglophone. Il est accusé depuis plus d’un an d’être source de bisbille au sein de l’Internet catholique canadien. Il a eu maille à partir il y a quelques mois avec le père Thomas Rosica, l’homme à la tête de Télévision Sel + Lumière.

Il y a deux ans, le site s’est fait remarquer pour ses virulentes critiques à l’endroit de Développement et Paix. Lifesitenews accusait l’organisme catholique de faire affaire avec des groupes faisant la promotion de l’avortement au Mexique. La Conférence des évêques catholiques du Canada a procédé à une enquête qui a complètement lavé D&P de tout soupçon, mais qui a tout de même mis en lumière certaines faiblesses dans la manière de faire de l’organisme. Des évêques canadiens avaient même été dépêchés au Mexique pour enquêter sur place.

Le prêtre Gravel a affirmé, en entrevue à l’Agence QMI, que ses propos sont constamment déformés par les défendeurs. « Aussitôt qu’on ne pense pas comme eux et qu’on ne fait pas ce qu’ils veulent, on est des Satan. C’est vraiment l’intégrisme religieux catholique de droite», a indiqué l’abbé Gravel à QMI.

Selon Steve Jalsevac, directeur de LifeSiteNews, et John-Henry Westen, rédacteur en chef, la poursuite intentée par l’abbé Gravel pourrait obliger LifeSiteNews à fermer.

« Nous ne pouvons tout simplement pas laisser les opposants à la vie et à la famille fermer une des seules voix médiatiques qui soutient le droit à la vie et le caractère sacré du mariage et de la famille », ont-ils écrit sur leur site. Ils sollicitent l’appui financier des citoyens.