Un controversé blogue catholique canadien cesse ses activités

Un controversé blogue catholique canadien cesse ses activités

L’un des blogues catholiques les plus controversés au Canada cesse ses activités. John Pacheco, catholique engagé et candidat défait aux élections provinciales ontariennes de 2011, a annoncé qu’il ne mettra plus à jour le blogue Socon or Bust. Celui-ci s’est notamment fait remarquer au cours des cinq dernières années pour ses opinions tranchées, ses critiques envers l’épiscopat canadien et envers l’organisme Développement et Paix (D&P).

Parmi les autres thèmes fréquemment abordés sur Socon or Bust, il y avait notamment celles liées à l’homosexualité, l’avortement et l’euthanasie.

Le fondateur de ce blogue à succès, John Pacheco, expliquait le 22 décembre qu’aucun scandale et qu’aucune tragédie ne le pousse à la fermeture. Il évoque plutôt des raisons personnelles en précisant qu’il n’a désormais plus autant de temps à consacrer à cette activité.

« Ce serait une erreur pour mes détracteurs de penser que ce départ est permanent », assure-t-il. Je confie cette décision à la Providence. Et, bien entendu, je continuerai à être modérément actif dans le mouvement du conservatisme social ici à Ottawa et au-delà. »

Tout le contenu rédigé sur une période de cinq ans à l’adresse socon.ca se retrouve désormais archivée à l’adresse soconorbust.wordpress.com.

Une dernière charge
La dernière note proposée aux lecteurs concerne directement l’organisme catholique canadien Développement et Paix. Socon or Bust accusait l’ONG de soutenir des projets qui vont à l’encontre des « enseignements de l’Église » depuis plusieurs années dans divers pays, notamment au Mexique. Ces allégations, combinées à celles du site LifeSiteNews.com ont été au cœur des débats musclés au sujet de D&P qui ont eu lieu dans l’Église catholique canadienne en 2009 et 2011. Et qui se poursuit.

« Socon or Bust et LifeSiteNews ont recensé 53 groupes soutenus par D&P qui ont des croyances qui sont fondamentalement opposées aux enseignements catholiques dans l’un ou plusieurs des domaines suivants : avortement, infanticide, contraception, homosexualité, marxisme, féminisme et même de l’anti-catholicisme manifeste », affirme cette dernière publication.

« Le problème avec Développement et Paix fait partie d’un problème plus large concernant l’industrie de la justice sociale dans l’Église catholique qui, à son tour, fait partie d’un plus grand problème de corruption dans à peu près toutes les sphères de la vie de l’Église. À côté, cela est particulièrement vrai au sujet des soi-disant médias catholiques qui préfèrent s’assurer des bonnes grâces des évêques faibles et compromis au lieu de rapporter la vérité, afin qu’un renouveau authentique puisse commencer.

Avares de commentaires
L’organisme D&P s’est abstenu de tout commentaire au sujet de la fin des activités de Socon or Bust. Pour sa part, la Conférence des évêques catholiques du Canada a pris connaissance de ce dernier texte et de la fermeture du site, mais a également refusé de commenter.