Un livre sur une religieuse québécoise fait un tabac… au Japon

Un livre sur une religieuse québécoise fait un tabac… au Japon

L’adage est bien connu : on ne sait pas ce que la vie nous réserve. Parlez-en à sœur Jeanne Bossé qui, à 96 ans, vient de publier un livre en japonais. Un livre que s’arrachent les lecteurs de Chōfu, la banlieue de Tokyo où elle habite, au point où il s’est retrouvé en première place des bestsellers dans la principale librairie de la ville cet automne.

L’ouvrage intitulé Shiawase wa hohoemi ga tsurete kuruno (trad. : Le sourire apporte le bonheur) est uniquement disponible en japonais. Son succès est tout aussi étonnant que fulgurant : depuis sa première parution à la mi-septembre (6000 copies), il a déjà fallu procéder à deux réimpressions, pour un tirage total de 14 000 copies.

À titre comparatif, au Québec, on considère généralement qu’un livre est un bestseller quand il franchit le cap des 4000 exemplaires vendus. Pas étonnant dans ces circonstances que l’histoire intéresse certains des plus grands médias du Japon, dont la fameuse chaîne télévisée NHK et le prestigieux quotidien Asahi Shimbun, dont le tirage frôle les huit millions.

Une missionnaire appréciée
Religieuse de la Congrégation de Notre-Dame arrivée à Fukushima en 1947, sœur Jeanne Bossé a d’abord pris soin d’enfants orphelins avant d’enseigner le piano. Elle donne des cours de Bible depuis plus de 40 ans à des dames âgées, de jeunes mères, des jeunes filles qui se préparent au mariage et, parfois, quelques hommes et non-Japonais.

L’idée du livre a justement germé dans l’esprit de KAMATA Eri, une élève de sœur Bossé. Les deux femmes se connaissaient depuis 34 ans. Cette ancienne étudiante qui résidait au Foyer de l’Amitié de la CND a préparé son baptême avec la religieuse québécoise. Depuis plus de dix ans, elle assiste aux cours de Bible de sœur Bossé. C’est Mme KAMATA et son mari qui l’ont contactée au printemps dernier pour lui offrir de publier un ouvrage à partir de ce que sœur Bossé enseignait depuis plusieurs années.

Sœur Bossé a donc fournit la matière, et Mme KAMATA la plume.

C’est ainsi qu’a pris forme « Le sourire apporte le bonheur », un ouvrage de sagesse dans lequel sont présentés 40 conseils sur la vie apportés par sœur Bossé.

« Il ne s’agit pas d’un cours d’introduction au christianisme mais plutôt d’une façon de vivre les événements sans importance de chaque jour, précise la préface. Ça peut être compris même par les non-chrétiens.  Faisons un livre qui aidera les lecteurs à se sentir plus vaillants, plus heureux, un livre qui apportera de la vitalité, du courage. C’est ainsi qu’est né ce livre. Il est fait d’épisodes basés sur les notes prises par les élèves lors des classes. »

Étonnée d’un tel succès
Malgré l’engouement que suscite le livre, la principale intéressée « n’arrive pas à comprendre » un tel succès. Selon sœur Bossé, qui décrit sa vie comme étant semblable à celle de plusieurs autres religieuses, le livre « ne contient rien de spécial ».

« Sans le désirer, ma vie présentée ici est un livre ouvert au peuple japonais », illustre la religieuse. « Pour apprécier la simplicité de ce livre, les Japonais font voir qu’ils ont un cœur bon. »

Sœur Bossé a simplement insisté pour que chaque sujet abordé dans le livre soit accompagné d’un texte biblique s’y rapportant. Le tout demeure simple et accessible : après tout, les chrétiens ne représentent pas plus de 2% de la population japonaise.

Le livre n’a rien d’une « méthode » pour mener au bonheur. Il est en quelque sorte le prolongement des enseignements de sœur Bossé. Pour elle, l’essentiel est d’aider ceux qui le souhaitent « à réaliser le plan de Dieu qui veut faire de vrais enfants de Dieu ».

« Ma consolation est que, même lorsque je ne serai plus dans ce monde, je continuerai à annoncer la Bonne Nouvelle. Je demeure attachée aux gens de chez-nous. Ma prière demande au Seigneur qu’Il accomplisse en chacun son projet d’amour », confie la religieuse.

***

Crédit photo : Congrégation de Notre-Dame (Facebook)