Djesus Uncrossed et le Web catho parodié-parodiant

Djesus Uncrossed et le Web catho parodié-parodiant

La parodie Djesus Uncrossed réalisée par l’équipe de Saturday Night Live ajoute un nouvel élément à la relation parodié-parodiant qui se déploie sur Internet depuis quelques années.

Dans Djesus Uncrossed, la violence est inversée. Jésus se lance dans une vengeance sanglante évoquant les thèmes chers à Quentin Tarantino, lui-même largement inspiré de ces thèmes transversaux que l’on retrouve dans certains classiques du cinéma japonais des années 1970. Le succès comique de l’exercice vient justement de l’inversion symbolique de la violence sacrificielle. La figure du bouc-émissaire en prend pour son rhume, n’en déplaise à René Girard.

Mais le monde chrétien n’est pas en reste, surtout chez les catholiques français, qui n’hésitent pas à produire à leur tour de nombreuses parodies.

Il s’est installé depuis quelques temps une véritable relation de parodié-parodiant sur la Toile. L’Église catholique de France domine largement ce phénomène avec des pastiches vidéo qui ont connu leur part de succès, manière originale de s’insérer dans les phénomènes culturels actuels.

La tendance est devenue à ce point constitutive de la présence du catholicisme français sur Internet qu’elle a même été soulignée lors des plus récentes Journées d’études François de Sales qui avaient lieu à Annecy le mois dernier, véritable grand-messe des communicateurs catholiques francophones. Pour la première fois, la Fédération française de la presse catholique remettait des prix pour les meilleurs… vidéoclips.

Sans surprise, ce sont des parodies qui ont été primées. En fait, trois récipiendaires de prix sur quatre sont des parodies.

La fausse bande-annonce « Inquisitio : la VRAIE bande-annonce » a remporté le prix du meilleur clip dans la section humour. La vidéo tourne en ridicule la série télé Inquisitio diffusée l’été dernier en France, pourfendant avec ironie plusieurs des clichés associés au traitement médiatique de l’Inquisition, n’hésitant pas à faire appel à Darth Vador et au Parrain au passage.

Dans la catégorie « actualité », « Vatican 2.0 » a retenu l’attention. Parodiant la mise à jour d’un Mac, la vidéo réalisée par le diocèse de Lyon souligne les 50 ans du concile Vatican II, vaste « mise à jour » pastorale et doctrinale de l’Église catholique ai 20e siècle.

Enfin, le prix du jury est allé au « Catho Style », une vidéo qui – phénomène oblige – propose une version catholique du Gangnam Style. Orchestrée par la Communauté du Chemin Neuf, elle a bénéficié d’un effet viral sur les réseaux sociaux peu de temps avant Noël, malgré ses défauts qui lui donnent un style ringard.

Parmi les nominations se trouvait également un épisode d’une série Web toute catholique, le Cathologue, qui se présente comme une « série catho décomplexée et déjantée ». L’épisode n’hésitait pas à parodier la parabole biblique de la brebis perdue. Volontairement provoquante, la vidéo mêle Bible et fiction, dans un décor constitué d’affiches de Star Wars, d’icône de la Vierge de Guadalupe et d’un homme torse nu.

Au Québec, le diocèse catholique de Montréal se démarque depuis plusieurs années dans le cadre de son association avec l’agence DentsuBos pour ses campagnes publicitaires misant sur l’humour. L’an dernier, une parodie du classement de l’Association de l’est de la Ligue nationale de hockey où le nom « Montréal » était remplacé en huitième position par « prions » a fait parler d’elle.

Cependant, rien n’égale pour l’instant la créativité des catholiques Français en matière de vidéos humoristiques dans l’univers chrétien francophone.