Place importante pour les enjeux religieux dans l’actualité québécoise en 2013

Place importante pour les enjeux religieux dans l’actualité québécoise en 2013

Les enjeux rattachés à la religion ont occupé une place de choix en 2013 dans l’actualité québécoise. Selon le courtier en informations médias Influence Communication qui dresse annuellement le bilan des principales nouvelles qui ont retenu l’attention des médias au Québec, neuf actualités religieuses se sont hissées dans la liste des 50 nouvelles qui ont eu le plus grand poids médiatique dans la province au cours de l’année, principalement en raison de l’arrivée d’un nouveau pape et de la Charte des valeurs québécoises.

Dans son « top 50 des nouvelles de 2013 », le courtier évalue le poids médiatique d’une nouvelle sur une période de sept jours. On retrouve ainsi trois nouvelles liées à la renonciation de Benoît XVI et à l’élection de François, et six autres rattachées à la Charte des valeurs.

Élection de François, 5e nouvelle de 2013 au Québec
L’élection du pape François se classe en cinquième position, avec un poids médiatique de 9,75% sur une période de sept jours. Cette nouvelle est devancée par la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic (1re, 38,93%), les attentats du marathon de Boston (2e, 14,11%), l’entente de principe pour mettre fin au lockout dans la Ligue nationale de hockey (3e, 11,53%) et l’élection de Denis Coderre à la mairie de Montréal (4e, 10,50%).

Les deux autres nouvelles qui concernent le changement de pape au Vatican en 2013 sont la renonciation de Benoît XVI (15e, 5,31%) et le début du conclave avec le cardinal québécois Marc Ouellet considéré parmi les papabili (50e, 2,68%).

Le pape François est par ailleurs la troisième personnalité internationale qui a le plus fait parler d’elle dans les médias québécois (2,10%), derrière le président américain Barrack Obama (1er, 6,90%) et Tiger Woods (2e, 2,14%).

La Charte des valeurs en plusieurs temps
Le projet de loi 60 sur la Charte des valeurs québécoises se décline en plusieurs temps parmi les nouvelles qui ont obtenu le plus grand poids médiatique en 2013. Le dévoilement du contenu de la charte en septembre se classe en sixième position, tout juste après l’élection du pape François, avec un poids médiatique de 9,54%. Par la suite, cinq autres nouvelles en lien avec la charte ont un poids considérable. Il s’agit des sorties des anciens premiers ministres du Québec Lucien Bouchard et Jacques Parizeau contre la charte (19e, 4,55%), du dépôt officiel du projet de loi à l’Assemblée nationale en novembre (21e, 4,32%), de la sortie des « Jeannette » en octobre (23e, 4,24%), de la député libérale Fatima Houda-Pépin qui s’oppose à la position de son parti sur la charte (26e, 3,88%) et des modifications à être apportées au projet évoquées en octobre (33e, 3,53%).

Influence Communication se dit étonné par l’ampleur de la place occupée par les débats autour de la charte en 2013. « L’intégration des communautés culturelles n’avait pas été un dossier de premier plan depuis l’année des accommodements raisonnables en 2007 », relève le courtier. Il note aussi un « effet polarisant sur l’ensemble de l’actualité ». « Bien qu’on ne puisse soupçonner personne d’avoir planifié le tout, il est certain que la Charte des valeurs ou de la laïcité a contribué à détourner l’intérêt des médias pour d’autres dossiers », ajoute-t-il encore.

Religion et jurons…
Le courtier s’est également intéressé à l’occurrence des jurons dans les médias québécois au cours de la dernière année. Sans surprise, le sujet n’est pas si éloigné de la religion… Influence Communication souligne ainsi que les jurons typiquement utilisées au Québec – et leurs dérivés – sont fréquents. Le terme « maudit » trône au sommet du « top 10 » recensé par le spécialiste des médias. S’y trouvent également « tabarouette », « tabarnouche », « décrisser » et « calvaire ». C’est à un rythme de 98 par jour que les médias québécois diffusent des jurons, dont plusieurs inspirés du langage religieux…